Biographie française

Stéphane Botti étudie l’art dramatique à l’université Paris-VIII (Maîtrise des arts du spectacle, mention très bien) ainsi qu’à l’école Florent et à l’École Internationale de Mime Corporel Dramatique de Belleville. Il a également suivi des formations en clown et en magie nouvelle auprès de la Royal Clown Company et du Centre National des Arts du Cirque (CNAC), des stages de Théâtre Nô avec Masato Matsuura et de Marionnettes portées avec Luc Laporte.

Depuis 1997, il collabore régulièrement avec la Compagnie des Hommes Papillons pour laquelle il a mis en scène une douzaine de textes dramatiques écrits par son frère, Christophe Botti : Couples, Lit et autres possibilités, Un coeur sauvage ou encore Doubles ou l’incroyable histoire de Robert et Louis les frères siamois qu’il a co-écrite. Depuis 2011, il joue pour cette compagnie son spectacle de mime burlesque La Merveilleuse Évasion aussi bien dans des festivals de rue (Vive l'art rue 2011 et 2012, Festival International du théâtre de rue d'Aurillac…) que dans des théâtres tels que les Blancs Manteaux à Paris (février-juin 2013).

Pour ses activités théâtrales, il reçoit le Prix Charles Oulmont sous l’égide de la Fondation de France en 2002 et, en 2009, sa pièce Distorsions obtient le Prix de l’Office franco-québécois pour la jeunesse  dans le cadre du Grand Prix du théâtre.

Au cinéma, il joue dans de nombreux courts métrages. En 2003, il reçoit le prix d’interprétation masculine au festival Belo Horizonte pour sa prestation dans L’Homme sans tête de Juan Solanas, prix du court métrage au Festival de Cannes. Début 2013, il a travaillé en motion capture pour un programme d'animation en développement chez Moving Puppet.
Il aime aussi s'investir dans des expériences cinématographiques avec de jeunes réalisateurs tel que Silvio Milone avec "Workers" ou Aurélia Raoull avec "Un clown", tous deux réalisés en 2016.

Stéphane se forme parallèlement à l’écriture scénaristique et à la réalisation (stage avec John Truby, Yves Lavandier et Camera Scola).
En 2004, il réalise avec son frère un premier court métrage, Plutôt d’accord (Prix spécial du jury au Festival de Turin, Prix du public dans les Festivals de Turin, Bruxelles, Vues-sur-courts à Grenoble et Verzauber en Allemagne.) Deux autres courts-métrages sont ensuite réalisés : Un peu de soleil dans les yeux et Mon prince charmant est un peu con !  Actuellement, le long métrage Coeurs sauvages qu'il a coécrit avec son frère est en production avec 21e prod. Également scénariste pour la télévision, Stéphane a notamment participé à l'écriture des shortcom Antonio Palizzi sur 13 Rue ! et Tu veux ou tu veux pas ? sur NT1.

Depuis 2010, Stéphane mène un nouveau travail autour du théâtre corporel. Sa recherche l’a mené à créer une première forme autour de l’univers burlesque des films de Chaplin et Keaton. Une Merveilleuse Évasion, spectacle transdisciplinaire (mime, théâtre, magie, danse, acrobatie) et tout public tourne en festivals de rue et dans des théâtres depuis 2011.

En janvier 2016, il crée et interprète au Musée des Confluences de Lyon un nouveau spectacle tout public : « L’Os du dodo » mêle marionnette, mime, magie et burlesque pour parler de biodiversité aux plus jeunes. Il est accompagné en direct par la compositrice Géraldine Thébault et initie une collaboration avec le plasticien et créateur de marionnettes Dimitri Chaaf.
"L'Os du dodo" part ensuite en tournée.

Fin 2016, il crée avec le Théâtre de l'Etoile Pliante et la Compagnie du Théâtre "Sullivan et le pommier", un spectacle jeune public qui mêle marionnettes portées, à gaine et marottes, qu'il interprète avec Franck Chassagnac.

Pour l'année 2017, Stéphane se prépare à entrer dans la peau de Molière pour le spectacle de la Compagnie du Théâtre "Molière dans la rue" qui tournera de façon itinérante ainsi que dans la peau du sculpteur Rodin pour une performance de mime contemporain au côté de l'artiste Tamara Lochoshvili et du Théâtre de l'Etoile Pliante.